Se mettre en hibernation - En forme pour la saison à venir - Partie 2

En automne, les tondeuses à gazon, les tondeuses autoportées et d’innombrables autres outils de jardin peuvent passer à la vitesse inférieure. La majeure partie du travail est effectuée et il reste encore un peu de temps pour s’occuper de l’entretien, des réparations et de la maintenance.

Dans la deuxième partie de notre série de bilans hivernaux, l’accent est mis sur le moteur, le système électrique et les pneus. Une fois de plus, nous avons demandé à l’expert en moteurs Wolfgang Gerlach de AS-Motor ce qui doit être pris en compte.

Le bien-être pour le moteur

Pour commencer, une bonne nouvelle pour tous les propriétaires de tondeuses électriques ou à batterie. Les moteurs électriques sont normalement sans entretien. Ce n’est qu’occasionnellement qu’il faut nettoyer le filtre à air du ventilateur de refroidissement.

Pour les moteurs à combustion, il faut cependant travailler sur certains points. Nous commençons par le filtre à air. On l’enlève et on vérifie ensuite s’il y a des impuretés. La poussière sèche, les graines de plantes et les corps étrangers peuvent être éliminés en tapotant légèrement. Les filtres endommagés, fortement encrassés ou contaminés par l’huile et l’essence doivent être remplacés. Notre expert AS-Motor souligne que lors de l’achat d’un filtre, il faut toujours utiliser les pièces d’origine du fabricant. Vous pouvez reconnaître les filtres AS-Motor, par exemple, au logo original qui figure sur le filtre. Malheureusement, il existe actuellement de nombreuses copies de qualité inférieure dans le commerce. Les dommages causés aux moteurs par des filtres copiés sont de plus en plus fréquents ces derniers temps. En outre, la charge de poussière des moteurs due à la sécheresse a considérablement augmenté ces dernières années. Par conséquent, diminuez l’intervalle d’inspection du filtre à air pendant la saison en cours.

Si le moteur de la machine a bien fonctionné avant les vacances d’hiver, il n’est pas nécessaire de dévisser et de nettoyer la bougie d’allumage. Dans ce cas, vous ne devez intervenir qu’en cas de dysfonctionnement ou à la prochaine période d’entretien prescrite par le constructeur du moteur.

Les dommages aux moteurs, causés par des copies de qualité inférieure, ne sont malheureusement pas rares. La photo montre un filtre à air original neuf, un filtre à air original sale et une copie bon marché (à partir de la gauche)

Vidange du carburateur et du réservoir

Il faut nettoyer soigneusement le carburateur de l’extérieur. Faites attention à ne pas endommager les ressorts de tension ou à ne pas desserrer les vis. Pour les moteurs à quatre temps, le carburateur est également vidé avant le stockage. Pour ce faire, fermez le robinet de carburant, démarrez le moteur et laissez-le se vider jusqu’à ce qu’il s’arrête de lui-même. Il reste encore du carburant dans le filtre à carburant et la conduite de carburant, mais le carburateur est presque complètement vide. Certains carburateurs ont également un bouchon de vidange pour le carburant restant. Utilisez ceci, si possible.

Lorsque vous tondez pour la dernière fois, essayez de faire fonctionner le réservoir d’essence aussi vide que possible. Au printemps, faites le plein de carburant frais. Les machines équipées de réservoirs métalliques, en revanche, sont mieux hivernées en plein état pour éviter la corrosion et la condensation

Pour les machines équipées de moteurs à deux temps (à l’exception des tronçonneuses et des débroussailleuses), le carburateur doit également être vidangé pour le stockage. Procédez ici comme pour un moteur à 4 temps. Il est également conseillé de vider le réservoir de carburant par la suite, car le mélange  2 temps pourrait se séparer pendant l’hiver puis endommager le moteur au printemps. Laissez la ventilation du réservoir de carburant ouverte. Cependant, le robinet de carburant reste fermé. Sinon, le réservoir pourrait s’enfoncer ou se dilater en raison des différences de température. En principe, les mélanges pour moteurs 2 temps doivent être utilisés uniquement avec des huiles pour moteurs 2 temps entièrement synthétiques. Dépassées, les huiles minérales ne sont plus nécessaires.

Notre expert en moteurs souligne également que l’huile contenue dans le mélange de carburant des moteurs à deux temps peut coller au filtre à carburant pendant la saison hivernale et recommande : « Achetez un nouveau filtre à carburant pour votre tondeuse à deux temps au printemps. Cela coûte peu et permet d’éviter les problèmes de démarrage et les irrégularités de fonctionnement du moteur. “

Batterien richtig überwintern

Hinsichtlich der Elektrik ist zunächst eine Sichtprüfung der Kabel, des Kabelbaums, der Stecker, der Abdeckungen und der Kabelbefestigungen erforderlich.

Bezüglich der Batterien gibt es folgendes zu beachten. In Aufsitzmähern kommen heute wartungsfreie Nass- und Gelbatterien zum Einsatz. Wartungsfrei bedeutet dabei, dass keine Säure oder Wasser nachgefüllt werden muss. Es bedeutet aber nicht, dass die Batterie bei Nichtbenutzung nicht regelmäßig geladen und somit erhalten werden muss. Eine einmal tiefentladene Batterie trägt einen dauerhaften Schaden davon. Daher empfiehlt es sich bei Frostgefahr während der Lagerung die Batterie auszubauen und an einem trockenen Lagerort bei 15 bis 18° Celsius zu lagern. Das Gleiche gilt für Li-Ion Akkus. Die Batterien von Aufsitzmähern sollten zudem mindestens einmal im Monat geladen werden. Besonders hilfreich sind dazu sogenannte Dauererhaltungs-Ladegeräte mit intelligenter Elektronik. Diese sind schon für rund 20 Euro im Autozubehörhandel erhältlich. Li-Ion Akkus sollten mit einem Ladestand von ca. 50 Prozent eingelagert werden. Grundsätzlich gilt, dass Batterien an einem brandsicheren Ort, z.B. in einem Stahlschrank oder einer Metallkiste gelagert werden müssen. Besonders von beschädigten Li-Ion Akkus geht eine erhöhte Brandgefahr aus.

Un refroidissement propre

Les moteurs à essence des tondeuses autoportées et des tondeuses à gazon à combustion sont généralement refroidis par air. Les grilles de ventilation de l’entrée d’air de refroidissement doivent être nettoyées lors du contrôle hivernal. Vérifiez également, si possible, que les ailettes de refroidissement du moteur sont propres et que les déflecteurs d’air sont intacts. Toutefois, le nettoyage et l’inspection complète ne peuvent être effectués que par un revendeur spécialisé, car le système de refroidissement est équipé de capots moteur. N’oubliez pas que des ailettes de refroidissement sales peuvent provoquer une surchauffe du moteur.

Pour les moteurs à 4 temps, vérifiez le niveau d’huile avec la jauge. S’il manque de l’huile, complétez avec l’huile requise jusqu’à la marque maximale. Assurez-vous que l’intervalle de vidange d’huile et d’entretien du filtre à huile du moteur, de l’hydrostat et, le cas échéant, de la transmission a été respecté. Cette vérification n’est pas nécessaire pour les moteurs à deux temps car ils ne contiennent pas d’huile moteur.

Pour les moteurs à 4 temps, vérifiez le niveau d’huile et faites l’appoint d’huile manquante si nécessaire

Il vaut la peine d’appliquer un produit d’étanchéité pour les pneus, en particulier pour les pneus sans chambre à air. Les temps d’arrêt sont ainsi considérablement réduits

La bonne pression dans le pneu

Les tondeuses autoportées et les matériels de jardin ne se déplacent qu’à faible vitesse. Il n’est pas nécessaire de soulever les machines pour éviter les bosses sur les pneus. Quelques mesures de soins et de contrôle sont toutefois judicieuses. Gonflez les pneus à une pression de fonctionnement légèrement supérieure. Il faut ensuite vérifier si les pneus présentent des fissures, des coupures, des porosités, des pointes et des bosses. Vous devez également vérifier si des corps étrangers ont été poussés entre le rebord de la jante et le pneu et si les boulons de la roue sont bien serrés. Dans le cas des pneus tubulaires, il faut également vérifier si la valve est droite ou si elle s’est déplacée. Si nécessaire, l’air doit être dégonflé et le boîtier aligné, sinon il y a un risque de cisaillement de la valve.

Pour chaque pneu, mais surtout pour les pneus sans chambre à air, il vaut la peine de mettre un produit d’étanchéité dans le pneu. Les temps d’arrêt sont ainsi fortement réduits. Le fonctionnement est même garanti avec de nombreuses épines coincées dans le pneu. Les pneus avec un mastic d’étanchéité peuvent perdre une partie de leur pression s’ils restent longtemps en place. C’est normal, car le produit d’étanchéité est uniquement distribué dans le pneu et peut développer son plein effet lors d’une conduite régulière. Il suffit de regonfler ces pneus au printemps et de rouler quelques mètres. Peu avant le début de la saison, vérifiez à nouveau si tous les pneus sont encore gonflés ou s’il y a des « baskets ». De cette façon, vous évitez la première expérience négative de la nouvelle saison.

La nouvelle saison peut venir !

Vos machines sont maintenant prêtes à hiverner. Au début de la prochaine saison de fauche, ils devraient être immédiatement prêts à l’emploi, sans surprises gênantes.À condition que vous ayez noté tous les défauts découverts lors de la visite de contrôle et que vous les ayez fait corriger ou réparer. Profitez de la période hivernale plus calme chez votre revendeur spécialisé pour faire effectuer les réparations nécessaires en toute tranquillité. Veuillez toujours confier à un spécialiste les travaux sur les lames et les composants importants pour la sécurité. Nous vous souhaitons un bon travail et une bonne fauche pour la prochaine saison.